Nouvelles

La communauté

Les Pekuakamiulnuatsh habitent depuis des millénaires un vaste territoire qui s’étend au-delà des bassins versants du Pekuakami (lac St-Jean). Avant l’arrivée des Européens, ils transigeaient avec d’autres nations autochtones du nord au sud et de l’est à l’ouest. Aujourd’hui, les éléments de la tradition orale témoignent de la présence historique indéniable des Pekuakamiulnuatsh sur Nitassinan (« notre territoire »), ne serait-ce que par les innombrables noms de lieux.

Avant d’être décrétée réserve selon la Loi sur les Indiens en 1856, Mashteuiatsh – qui signifie « Là où il y a une pointe » – a toujours été un point de ralliement et de rencontre exceptionnel. De tout temps, Mashteuiatsh était un lieu de rassemblement unique sur les berges du Pekuakami, où tous pouvaient échanger et partager, tant sur des bases commerciales qu’au point de vue social et culturel.

Pekuakamiulnuatsh Takuhikan est l’organisation politique et administrative de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh. Le Conseil de bande se compose d'un chef et de six conseillers élus selon la coutume locale. Le chef est M. Gilbert Dominique et il a été élu le 27 mai 2013. La Première Nation des Pekuakamiulnuatsh est résolument engagée à affirmer et à préserver les droits ancestraux, y compris le titre ilnu, à promouvoir les intérêts et les aspirations de son peuple et à exercer son droit inhérent à l’autonomie gouvernementale.

Depuis plusieurs années déjà, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan  travaille à l’essor de la communauté en s’inscrivant dans une démarche de prise en charge et d’autonomie politique, culturelle, sociale et économique. Au cours de son histoire, il s’est doté d’une structure administrative pour gérer et assurer les services offerts à sa population : Direction générale et direction générale-adjointe; Secrétariat aux affaires gouvernementales et stratégiques; Éducation et main-d’œuvre; Patrimoine, culture et territoire; Santé et mieux-être collectif; Sécurité publique; Travaux publics et habitation. Le budget d’exploitation dépasse les quarante millions de dollars annuellement, sans compter celui de ses sociétés apparentées.

C’est le Secrétariat aux affaires gouvernementales et stratégiques qui est en charge des volets relations avec le milieu et développement des affaires. Pour Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, le développement à long terme doit reposer notamment sur la force de la base économique, comme en témoignent sa participation dans l’entreprise Granules LG International, l’aménagement de la route 175 dans la réserve faunique des Laurentides (deux contrats), son partenariat avec Hydro-Québec dans des projets majeurs (au-delà de 100 millions), l’aménagement d’un parc industriel à Mashteuiatsh, l’exploitation d’un volume de bois (200 000 mètres cubes), etc.



L’une des pierres d’assises du développement économique de la communauté repose sur les énergies renouvelables, particulièrement l’hydroélectricité. En 1990, la Société Hydro-Ilnu est créée avec le mandat d’évaluer le potentiel hydroélectrique des rivières situées sur son territoire autochtone ancestral. L’analyse permet d’identifier deux rivières dotées d’un potentiel intéressant : la Mistassibi et la Métabetchouane. C’est finalement la rivière Mistassibi qui est retenue et le projet fut localisé non loin de la ville de Dolbeau-Mistassini.  Neuf ans plus tard, la centrale hydroélectrique Minashtuk débutait ses opérations.


En 2007, souhaitant être aux premières loges des enjeux énergétiques et animé d’une volonté de créer un nouveau modèle de développement des énergies renouvelables sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean et d’exercer un leadership en la matière, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan s’allie avec les élus régionaux et crée la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean. Ce partenariat entre autochtones et allochtones unique au Québec s’exprime par le développement de deux projets de minicentrales hydroélectriques à Val-Jalbert et à la 11e chute de la rivière Mistassini.

Les surplus générés de ces deux projets permettront à Pekuakamiulnuatsh Takuhikan d’augmenter ses revenus provenant de sources autonomes. Dans la même foulée, la décision est prise de créer une filière énergétique appelée Groupe Pek, en 2014.

Pour en apprendre davantage sur Pekuakamiulnuatsh Takuhikan et la communauté de Mashteuiatsh: mashteuiatsh.ca